article paru dans les Echos de décembre 2016

Le mot de la minorité. Circulez y a rien à voir

1 quant à l’exercice de la démocratie.

Chaque mois, la minorité publie, dans les Echos,  un mot traitant de points particuliers. A deux reprises la majorité a cru qu’il allait de soi de publier une réponse dans le même bulletin. Qu’une réponse soit apportée dans un Echo suivant, soit, mais dans le même journal communal, c’est considérer celui-ci comme une propriété de la majorité.

2 quant aux futurs travaux sur la chapelle de Loguillo. Nous avons voté avec la majorité pour une étude préalable et en précisant bien, en commissions de travaux, que nous devions être attentifs au coût de l’opération. Sur cette observation, et celle relative aux considérations d’utilisation, les élus de la minorité n’étaient pas les seuls à partager ce point de vue. Et dans toute opération de dépense, nous devons considérer les financements à mettre en place et les conséquences financières. Ecrire qu’il faut étudier un dossier dans ses multiples aspects ce n’est certainement pas « jeter l’opprobre » sur la majorité. Nous pensons que ce mot, à la définition forte, a dépassé la pensée de son auteur. Dans ce dossier comme dans d’autres la majorité refuse de nous entendre et de s’expliquer : c’est l’apaisement !

3 quant à la circulation dans le bourg limitée à 30kmh. Nous avons voté en commission pour cette limitation de vitesse pour des motifs de sécurité et de nuisances sonores. Nous apprenons à la lecture des journaux et par un entretien de M. le Maire avec les correspondants de presse que « Si les gens qui roulaient à 70 km/h circulent maintenant à 40 km/h, ce sera déjà un grand pas… ». Si nous sommes arrêtés par des agents pour excès de vitesse nous pourrons toujours répondre que certes nous dépassons les 30km/h, mais que nous roulons à une vitesse apaisée… Il est important que chacun respecte ces nouvelles limitations de vitesse mises en place pour la sécurité de tous. Nous sommes bien entendu pour l’installation de radars pédagogiques, y compris sur le secteur de Penfeld où les véhicules roulent souvent à des vitesses excessives, mais également pour le fait qu’il y ait plus de contrôles de vitesse sur l’ensemble des routes de la commune.

 

Nous vous invitons à nous rejoindre sur notre nouveau site d’information à l’adresse suivante : www.boharsensemble.fr

gabrielle.hemery@mairie-bohars.fr   bernard.gelebart@mairie-bohars.fr

celine.kerhuel@mairie-bohars.fr   joel.vigner@mairie-bohars.fr

trois dossiers importants au CM du 26 septembre 2016

article paru dans les Echos de novembre 2016

1- projet de sauvegarde de la chapelle de Loguillo

Ce projet, en premières estimations, y compris les honoraires, atteindrait environ 256 000€ TTC.

Les subventions éventuelles sont soumises à un projet culturel innovant sur trois années. Nous devons être parfaitement informés et conscients des choix à trancher compte tenu des éventuelles surprises relatives aux fondations de l’édifice et de l’absence de caractère architectural très marqué de celui-ci. Par ailleurs, le niveau d’endettement et de la fiscalité de la commune ainsi que la mise en place d’autres projets nous permettent-ils, en l’état, d’initier de tels travaux ? Nous proposons un exposé public du projet, voire une consultation de la population.

Lire plus

nouvelles informations pour la liaison Brest-Paris

article paru dans les échos de septembre 2016

Dans les Echos de décembre 2014 nous avions intitulé notre « mot » Et si on rêvait un peu.

Nous recevons un courrier de M. LE DRIAN, Président de la Région Bretagne, précisant « en 2017 la mise en service de la nouvelle ligne à grande vitesse entre Le Mans et Rennes mettra la porte de la Bretagne à 1h25 de Paris, et fera gagner jusqu’à 50 minutes en moyenne aux gares situées à l’ouest de Rennes. Plus largement, la Bretagne bénéficiera d’une nouvelle offre ferroviaire TGV et TER augmentée de 20% et entièrement repensée pour que chaque territoire bénéficie de la grande vitesse et d’une offre encore plus performante. »

C’est ainsi qu’en 2017 Brest sera à 3h27 de Paris en moyenne et le vendredi la durée sera de 3h 13. Par ailleurs chaque jour 2 TGV aller et retour augmenteront l’offre.

On croit rêver !!

L’objectif d’un déplacement sur Paris en 3h est toujours d’actualité pour 2030.

Les grilles des horaires TER vont être modifiées en 2017 et pour cela une grande consultation avec les usagers a été ouverte en juin et juillet 2016.

Ce que nous écrivions sur l’attractivité de nos territoires, – sur tous les territoires de la Bretagne – sur la liberté des déplacements, sur le confort, sur l’empreinte carbone se trouve renforcé par ces informations.

Nous souhaitons aussi réaffirmer ici, l’importance des liaisons intermédiaires car si Paris se rapproche des habitants du pays de Brest, l’effort doit se poursuivre pour faciliter l’accès aux lignes principales. De même, les lignes inter départementales et inter régionales doivent continuer leur développement.

Continuons de poursuivre nos réflexions pour imaginer les scénarii qui nourriront les décisions de demain afin d’améliorer la vie quotidienne de chacun.

Nous vous invitons à nous rejoindre sur notre site d’information à l’adresse suivante : www.boharsensemble.fr    gabrielle.hemery@mairie-bohars.fr   bernard.gelebart@mairie-bohars.fr celine.kerhuel@mairie-bohars.fr   joel.vigner@mairie-bohars.fr

l’urbanisme dans notre ville.

L’urbanisme dans notre ville. Paru dans les Echos de juin 2016

Nous proposions dans le cadre de la campagne électorale de 2014 un autre regard sur le développement de notre ville : la préservation du caractère rurbain (rural et urbain), la participation des habitants, le développement des chemins piétonniers et cyclables.

Et notre vision est aussi celle de l’organisation d’un consensus entre les huit communes de la Métropole. Sur ce point, grâce aux actions de la Métropole, nous connaissons des résultats positifs.

Lire plus

subvention à l’ALSH.

Subvention à l’ALSH. Extrait de notre intervention au Conseil Municipal du 25 mars 2016. Texte paru dans les échos de Mai 2016.

Nous sommes membres du Conseil depuis 2 ans, et depuis 2 ans nous n’avons pas réussi à adopter une position stable sur le financement de l’ALSH. Nous ne parlons même pas de position commune avec la majorité, mais il n’est pas interdit de penser que nous finirons bien par la trouver. Depuis plus longtemps encore, les Elus de notre commune sont confrontés à des difficultés de financement de l’association ALSH sans qu’aucune solution acceptable sur le long terme ne soit trouvée.

Lire plus

1 2 3 6