Conseil Municipal du 26 septembre 2017

Début de la séance à 19h 15.  Absents : MM. FLOURY et TREBAOL  Absents ayant donné procuration : Mmes CHICAULT,  GOUTHON  et DONVAL.

1 décision budgétaire modificative n° 3

Recettes supplémentaires en fonctionnement pour 23 485€, principalement des augmentations de dotations.

Dépenses supplémentaires en investissement pour 34 163€, notons une diminution des crédits affectés aux travaux sur la chapelle de Loguillo à la suite d’économies sur les marchés souscrits.

Cette délibération a été approuvée à l’unanimité sans discussion.

Lire plus

conseil municipal du 27 juin 2017

Le Conseil Municipal s’est réuni pour une courte séance d’avant les vacances. La séance fut ouverte à 19h10 et se termina à 19h50.

Les questions de personnel – recrutement et avancement – occupèrent la plus grande partie du temps.

1  Notons le recrutement de 2 agents en CUI-CAE l’un pour 28h hebdomadaires et l’autre pour 20h hebdomadaires.    Rappelons que le CUI-CAE est un contrat unique d’insertion. Ce contrat d’accompagnement dans l’emploi est  adapté au secteur non marchand, dont les Collectivités Locales. Ces personnes interviendront notamment dans les écoles, la cantine et pour les TAP.

16 agents bénéficient de promotions et le tableau des effectifs est donc réaménagé en conséquence.

Des vacataires sont aussi recrutés dans le cadre de l’accompagnement des TAP et pour la durée de la période scolaire 2017-2018.

Toutes ces délibérations furent adoptées à l’unanimité.

Lire plus

Tous responsables

article paru dans les échos de Juillet-Août 2017

A l’échelle de notre commune, que faisons-nous pour faciliter l’intégration des nouveaux venus ? Le programme de nouveaux quartiers, le renouvellement naturel de la population nous permettent d’accueillir de nouveaux habitants.

Les populations les plus jeunes trouvent au sein des écoles, du centre de loisirs, de l’école de musique et des clubs de sport des lieux d’intégration pour eux et leurs familles.

Les associations et leur offre de lieu pour vivre et faire ensemble sont également des lieux d’ancrage important. Et pour les autres, les jeunes mais aussi moins jeunes. Que proposons-nous ?

Il existe des endroits et des manifestations mais avec à chaque fois l’impression de voir toujours les mêmes personnes. Il est pourtant important et primordial de faire place et d’accueillir ceux qui sont les plus isolés de ces lieux. Certains quartiers prennent le temps de se retrouver une fois l’an. Et si on généralisait cette fête pour permettre à chacun de prendre le temps de rencontrer celui qui vit à côté de lui.

Valoriser ces initiatives, c’est reconnaître notre capacité à faire ensemble de manière durable.

D’autres pistes s’offrent à nous, telles que des jardins partagés. Ces lieux sont souvent l’occasion de faire exister l’intergénérationnel.

Il est de notre responsabilité à chacun de multiplier ces actions afin de faire émerger ces temps nécessaires pour faciliter à toutes et tous l’intégration au sein de notre communauté où il fait bon vivre.

Profitons de ce temps que nous offre l’été pour réfléchir au « bien vivre ensemble » et construire de moments pour éviter l’isolement et l’éloignement d’une partie d’entre nous engendrant l’exclusion.

Nous vous invitons à nous rejoindre sur notre nouveau site d’information à l’adresse suivante : www.boharsensemble.fr gabrielle.hemery@mairie-bohars.fr   bernard.gelebart@mairie-bohars.fr vanessa.donval@mairie-bohars.fr gerald.tasset@mairie-bohars.fr

deux nouveaux conseillers

article paru dans les échos de juin 2017

Vous l’avez peut-être lu ou entendu, Céline Kérhuel et Joël Vigner ont démissionné de leur mandat de conseiller municipal.

Je les remercie vivement du travail qu’ils ont accompli au cours de ces trois années pour leur disponibilité et leur investissement afin de mener à bien des dossiers conséquents : notamment, la mise en œuvre des temps péri-scolaire, la mise en place de la convention avec le centre de loisirs, la prise en compte de la nécessaire réduction des dépenses de fonctionnement, et la nécessité de redresser nos finances.

Aujourd’hui au sein du conseil vous allez découvrir à nos côtés deux nouveaux boharsiens.

Vanessa DONVAL, sera présente sur la commission enfance-jeunesse, celle de l’urbanisme, et aussi sur la commission sociale et par conséquent membre du CCAS. Sur la commune de Bohars depuis décembre 2011, Vanessa DONVAL a su rapidement s’inscrire dans les associations locales, spécialement en faisant partie de l’association des parents d’élèves en tant que bénévole puis en tant que Présidente. Pour des raisons familiales elle s’est réorientée vers un emploi qui lui permet d’être davantage disponible pour ses enfants. Elle a donc appris le Breton et elle travaille maintenant dans une école bilingue en tant qu’aide maternelle. 

 

Gérald TASSET sera lui membre des commissions enfance-jeunesse, celle des finances et du personnel, celle de l’animation. Il sera également le représentant de notre groupe au conseil d’établissement de la maison de l’enfance. Gérald TASSET  est agent territorial depuis 27 ans, est élu du personnel au conseil départemental depuis 2008, connait le fonctionnement et l’organisation d’une collectivité. Il est sensible à la qualité du service public rendu, se qualifie comme socio-démocrate-humaniste et dit n’appartenir à aucun parti politique.

Nous vous invitons à nous rejoindre sur notre nouveau site d’information à l’adresse suivante : www.boharsensemble.fr

gabrielle.hemery@mairie-bohars.fr   bernard.gelebart@mairie-bohars.fr

Conseil municipal du 16 mai 2017

Avant l’ouverture de la séance, Mme PICHON, qui assiste la commune dans le dossier de la chapelle, présente le projet de valorisation culturelle de ce patrimoine. Dossier intéressant, car réaliste, d’une ambition mesurée. Nous y reviendrons plus longuement dans un document séparé.

Mme Gabrielle HEMERY appelle l’attention de Mme PICHON et de M. le Maire sur l’aide que peut apporter l’association SPREV de Quimper dont l’un des objectifs est justement de mettre en valeur le patrimoine religieux breton.

Le document a été approuvé à l’unanimité. Il sera le support culturel pour le dossier de subvention à déposer au Conseil Régional.

Lire plus

une gestion en bon père de famille

 article paru dans les Echos de Mai 2017

Dans le quotidien Ouest France du 29 mars 2017, M. le Maire indique « nous gérons la commune en bon père de famille. »

Non, Monsieur le Maire, on ne gère pas une commune en bon père de famille. La gestion d’une collectivité exige d’avoir des projets et une vision à moyen terme. On prévoit, on dessine des lignes pour le futur, on engage, … mais une commune n’est pas mise à disposition d’élus pour une gestion de bon père ou de bonne mère de famille.

Dans ce même article, M. le Maire indique ne pas augmenter la pression fiscale sur les foyers boharsiens. Il faut avoir la mémoire un peu courte. Alors même qu’à l’automne prochain chaque foyer verra sa taxe d’habitation augmentée en moyenne de 5.85 % (environ 50 €) suite à une décision votée par le conseil municipal de diminuer l’abattement pour préserver le taux. (Conseil du 26 septembre 2016) Nous le répétons, cette modalité nous semble injuste car les petites habitations paieront proportionnellement plus que les grandes habitations.

Non monsieur le Maire, un bon père de famille explique ses choix à ses enfants, il ne les nie pas.

La baisse de la dotation de l’Etat n’est pas une fatalité, mais il y a une impérieuse exigence à diminuer les dépenses de l’Etat pour diminuer notre dette publique tout en privilégiant nos systèmes de protection sociale.

Ces diminutions des dotations obligent à avoir une gestion rigoureuse et novatrice. Alors que dire de la progression des dépenses de fonctionnement ! elles sont supérieures aux objectifs qui avaient été fixés … deux mois avant le vote du budget. Si Roz Valan est un équipement indispensable à la commune, il y a urgence à trouver des modalités pour atténuer l’impact de son fonctionnement sur le budget communal.

Et quant aux investissements, c’est simple, le niveau d’endettement de la commune ne permet pas de nouvel emprunt. Aussi, il n’y a quasiment plus rien d’engagé, à l’exception des travaux sur l’ancienne chapelle, travaux qui seront payés en grande partie par la Région, le Département et par une souscription. Pour autant, le patrimoine de la commune se détériore.

Nous n’en doutons pas chacun appréciera la gestion du bon père de famille.

Nous vous invitons à nous rejoindre sur notre site d’information à l’adresse suivante : www.boharsensemble.fr

gabrielle.hemery@mairie-bohars.fr   bernard.gelebart@mairie-bohars.fr

questions sur le patrimoine

article paru dans les Echos du mois d’avril 2017

Un débat qui préoccupe les Collectivités et Bohars en particulier : le patrimoine

L’actif net de la commune de Bohars, (ce que possède la commune) au 31 décembre 2015, et pour les seules constructions et voiries atteignait un peu plus de 10 millions d’euros. Le Conseil est appelé à délibérer sur le budget annuel, mais il n’est jamais question du bilan. Ce n’est pas propre à  notre commune, il faut le reconnaître. Or il est important de rappeler qu’un actif net doit être étudié quant à son contenu, et quant à sa réelle définition comptable.

Lire plus

orientations budgétaires pour les années 2017 à 2019

Paru dans les Echos de mars 2017

Depuis 2014 le Conseil examine, en prenant acte, « les orientations budgétaires, les engagements pluriannuels envisagés ainsi que sur la structure et la gestion de la dette. » Ce rapport donne lieu à un débat au conseil municipal, dans les conditions fixées par le règlement intérieur prévu à l’article L. 2121-8. Il est pris acte de ce débat par une délibération spécifique.

Pour nous le verbe débattre signifie discuter à plusieurs, chacun exposant ses arguments. Le débat est l’action de débattre, de discuter. Nous ajoutons que les Conseillers, dont l’action est justement de conseiller l’exécutif, ont le droit et le devoir d’apporter des précisions, des argumentations. Et chaque Conseiller a le droit et le devoir de rejeter, d’admettre, d’amender.

Les Conseillers minoritaires, ont engagé le débat en félicitant le Maire et son Adjointe :
– pour reconnaître nos chiffres quant à l’importance de la réduction des dotations de l’Etat : 126K€ au lieu de 300K€
– pour reconnaître l’importance du poids de la fiscalité  et de l’endettement de notre commune.

Mais ils ont regretté qu’une seule hypothèse sur la progression des dépenses générales et de personnel ait été présentée, soit 2% uniformément sur les 3 exercices.

Ils ont demandé qu’un débat soit engagé mais M. le Maire ne l’a pas souhaité, parce que le travail fourni a été conséquent (ce que nous ne contestons pas) et que nous sommes trop exigeants (c’est vrai !).

Nous regrettons cette situation. Et pourtant notre action a enfin été reconnue quant à la situation financière du centre de loisirs, quant à la nécessité de réduire nos dépenses (nous y reviendrons au moment du budget 2017), quant à la réalité des dotations de l’Etat. Ne désespérons pas. Et nous croyons utile d’ajouter que si nos interventions sont fermes, étayées, elles ne portent jamais atteinte aux personnes.

 

Nous vous invitons à nous rejoindre sur notre nouveau site d’information à l’adresse suivante : www.boharsensemble.fr

gabrielle.hemery@mairie-bohars.fr   bernard.gelebart@mairie-bohars.fr

celine.kerhuel@mairie-bohars.fr   joel.vigner@mairie-bohars.fr

1 2 3 7